La culture

Le secteur culturel et audiovisuel de l’Institut français d’Égypte est chargé de la coopération franco-égyptienne en matière d’arts visuels et de la scène, d’audiovisuel, de journalisme et de pratiques sportives.

Soucieux d’équilibrer son action entre coopération institutionnelle et appui à la jeune création égyptienne indépendante, l’Institut français promeut :

  • l’échange d’expertise
  • l’organisation de formations spécifiques à destination de jeunes artistes émergents
  • la diffusion de productions artistiques, tous genres confondus

Dans cette optique, l’Institut s’associe à des partenaires institutionnels et indépendants pour des manifestations parfois ponctuelles, souvent pérennes dans le but d’inscrire son action dans la durabilité.

La programmation culturelle de l’Institut est riche avec plus d’une centaine de rendez-vous par an.

Parmi les temps fort réguliers de l’Institut figurent :

  • le tremplin jeune scène « Mounirat al Fan »
  • la Fête de la musique
  • le rendez-vous cinéma hebdomadaire « Cinécima »
  • les « Nuits du Ramadan »
  • « My French Film Festival »
  • Le Panorama du film européen
  • le festival « DCAF »
  • les conférences « Midan Mounira »
  • le festival BD « CairoComix »
  • les concerts de prestige en collaboration avec l’Opéra national du Caire
  • les soirées électro « French touch »

Ces temps forts s’allient à des événements plus circonscrits :

  • mini festivals thématiques
  • activités autour de la gastronomie
  • activités autour du design
  • soutien à la jeune création égyptienne

Sur le plan institutionnel, l’Institut français d’Égypte relaie de nombreuses demandes du Ministère de la culture égyptien s’agissant du soutien à la mise en place de manifestations d’envergure tel que l’exposition « Art et Liberté » en 2016 au Centre Georges Pompidou à Paris ou l’exposition « Canal de Suez » inaugurée en mars 2018 à l’Institut du Monde arabe.

Résidences et bourses d’études

L’Institut permet à des artistes, des étudiants et des administrateurs culturels, de participer à des résidences en France à travers des programmes tels que « Courants du monde » financé par le Ministère de la Culture et de la Communication français et des séjours à la Cité internationale des Arts pris en charge par l’Institut français d’Egypte.

En 2017 et 2018, 8 Egyptiens, plasticiens, musiciens, opérateurs culturels, dessinateurs de BD ont séjourné en France dans ce cadre.

D’autres séjours plus courts sont organisés en partenariat avec des institutions françaises tels que le Centre national de la danse ou encore la Friche la belle de mai ou encore la salle de concert FGO Barbara.

Des professionnels français se rendent régulièrement en Égypte afin d’animer des formations en cinéma, en art, en musiques et en journalisme et en théâtre.

Partenariats

JPEG
Crédit : Julien Mignot @studio j’adore ce que vous faites

Partenaire du Ministère de la Culture égyptien, l’Institut travaille également avec des centres d’arts et de culture indépendants tels que SOMA Art School Gallery, la Compagnie El-Warsha ou Mahatat.

L’Institut est associé aux manifestations cairotes incontournables tels que le Panorama du film européen, le festival « DCAF », le Festival « Cairotronica », le festival « Nassim al Raqs », et bien d’autres encore.

S’agissant des partenariats logistiques et financiers, des soutiens réguliers et ponctuels émanant d’institutions comme le Crédit agricole, Orange, Carrefour, etc.

Audiovisuel

Le genre du documentaire est un important volet de la coopération audiovisuelle de l’Institut en raison de son effervescence en Egypte.

L’Institut est partenaire de nombreux festivals de cinéma, via la mise à disposition de films et l’invitation de réalisateurs, ou l’octroi de subventions.

Les antennes de l’Institut français d’Egypte au Caire, à Alexandrie et à Héliopolis programment régulièrement des projections pour leur public francophone.

L’Institut attache une importance particulière au soutien et à la valorisation de la jeune création égyptienne et propose aux principaux festivals français des sélections de films produits et réalisés par ces jeunes cinéastes

Le soutien à la formation des journalistes passe par l’organisation d’ateliers de formation ponctuels, en partenariat avec Canal France International, l’ESJ ou encore Mediapart, auprès des acteurs des médias égyptiens, majoritairement indépendants, et principalement orientés vers les nouveaux supports électroniques.

Dernière modification : 07/08/2018

Haut de page