- Conduire en Egypte : demander un permis de conduire international ou passer son permis de conduire en Egypte

Les conditions de circulation en Egypte, qui peuvent être très dense en ville, nécessitent d’être prudent. Les usagers de la route ne sont généralement pas ou peu assurés. Il est recommandé d’éviter de conduire la nuit.

En ville, il est aisé d’utiliser les services de taxis ou de chauffeurs privés. Il est recommandé d’éviter les mini-bus urbains. De nombreuses liaisons entre villes par bus ou trains sont possibles.

Pour conduire en Egypte, vous devez détenir un permis de conduire international (séjours de moins de 3 mois) ou passer votre permis de conduire égyptien.

1 – Vous êtes de passage en Egypte ou y séjourner temporairement et vous souhaitez conduire.

Vous résidez en France ou vous séjournez en Egypte depuis moins de 185 jours ou effectuez à l’étranger des études, un stage, une formation ou une mission à durée déterminée.

Vous devez obtenir préalablement un permis de conduire international (PCI).
Comment demander votre permis de conduire international ?
Renseignez le formulaire adapté à votre situation disponible à partir du site du ministère de l’intérieur : https://www.demarches.interieur.gouv.fr/particuliers/permis-international-conduire-etranger.

Adressez directement votre demande de permis de conduire international en fonction du lieu de délivrance :
Pour les permis de conduire délivrés par la préfecture de police de Paris, les demandes sont à adresser au :
Centre de ressources des échanges de permis de conduire étrangers et des permis internationaux de conduite (CREPIC).

Préfecture de Police de Paris
DPG / SDCLP
Centre de ressources des échanges de permis de conduire étrangers et des permis internationaux de conduite
1 bis rue de Lutèce
75 195 Paris Cedex 04

Pour les permis de conduire délivrés par une autre autorité, les demandes sont à adresser au CERT de Nantes.
CERT PCI
TSA 33524
44035 Nantes

A noter, dans le cadre de la reconnaissance des permis à l’échelle européenne, les usagers sont susceptibles de disposer d’un permis de conduire international délivré par les autorités d’un autre pays que celui leur ayant délivré le permis de conduire.
Les usagers titulaires de permis français ayant, avant leur départ pour un pays tiers, transféré leur résidence normale dans un autre État de l’EEE doivent ainsi se rapprocher des autorités de cet État pour obtenir un permis de conduire international. De même, les autorités françaises peuvent délivrer des permis internationaux à des usagers titulaires de permis européens non français.

2 – Vous résidez en Egypte et vous souhaitez conduire :

Le permis de conduire français ne peut pas être échangé contre un permis de conduire égyptien. Au-delà de 3 mois, le permis de conduire international ne vous permet plus de conduire en Egypte.

Il vous faut donc passer votre permis de conduire égyptien ( A -motocyclette, B -véhicule léger, CE -véhicule lourd et DE -transports de plus de 14 passagers).

Où devez-vous vous adresser ?

Bureau de la circulation routière pour les étrangers
Bureau de Trafic El Guezirah.
Adresse : Ramela Boulaq, Boulaq numéro 1
Boulaq, Le Caire
(au niveau du World Trade Center)

Quelles sont les démarches ?

1 – fournir les justificatifs suivants (des justificatifs complémentaires peuvent être éventuellement demandés par les autorités égyptiennes) :
-  Passeport valide avec visas de plus de trois mois valide – l’âge minimum pour conduire est de 18 ans.
-  Certificat d’inscription consulaire ou carte grise valide du véhicule au nom du demandeur.
-  Photographies d’identité (en prévoir au moins 4).
-  2 certificats médicaux (médecine générale et ophtamologie).
-  Permis de conduire étranger ou équivalent (copie certifiée conforme à l’original et traduction légalisée – pas systématiquement demandé)
-  Le demandeur doit savoir lire et écrire. Il peut être demandé de justifier d’un diplôme (copie certifiée conforme à l’original et traduction légalisée).

2 – passer l’examen. Il consiste en un examen oral et en examen pratique. Pour l’examen oral, il peut être demandé de connaître les principaux panneaux de circulation et les règles élémentaires de circulation. En cas d’échec, l’examen oral peut être repassé après un délai de trois mois. L’examen pratique consiste en une série de manœuvres sur un circuit fermé (sur un véhicule qui doit être fourni par le candidat). Il peut être demandé de maîtriser les manœuvres suivantes : démarrer son véhicule, avancer et reculer en tournant, arrêt du véhicule en situation normale et en urgence, tourner à droite et à gauche dans un carrefour, marcher arrière, manœuvre dans un espace étroit, arrêter son véhicule dans une descente, stationner son véhicule.

Le permis de conduite égyptien est délivré sous le format d’une carte sécurisée plastifiée comportant une photographie biométrique.
Les droits sont d’environ 35 euros (à régler en en livres égyptiennes).

Dernière modification : 14/03/2019

Haut de page