Lettre économique d’Egypte : n°84 - mai 2018

L’éditorial de Jérôme Baconin, conseiller économique de l’ambassade de France en Égypte :

Le FMI vient d’achever la troisième revue du programme mis en œuvre par l’Égypte. Le bilan en est positif. Il souligne la réduction de l’inflation qui, après un pic à plus de 33% à l’été 2017, s’est stabilisée à 13% en avril grâce à une politique monétaire qualifiée de « bien calibrée » par la Banque centrale. En outre, le FMI estime que l’Egypte devrait dégager pour l’année fiscale 2018/19, qui démarre le 1er juillet 2018, un excédent primaire hors service de la dette (+2% du PIB), avec la perspective d’engager une réduction du ratio dette publique/PIB pour la première fois depuis dix ans. Associé au relèvement des perspectives de croissance de l’Égypte par les IFIs (Banque mondiale, FMI et BERD), on ne peut que constater la nette amélioration de la situation macroéconomique de l’Égypte : qui aurait fait ce pari fin 2016 ?

Tout aussi intéressante est la conclusion du FMI concernant le programme de renforcement de filet social mis en place qui accompagne ce mouvement de consolidation fiscale : le FMI souligne que ce programme social est une « top priorité » pour l’Égypte et reçoit « le fort soutien » du FMI. Le rapport final soumis à l’approbation du Conseil d’administration du FMI devrait dans ces conditions recommander le versement de la quatrième tranche de 2 Mds $ du prêt de 12 Mds $ qui avait été accordé à l’Égypte.

Nous ne pouvons que féliciter l’Égypte du chemin parcouru et de cet équilibre qu’elle a pu maintenir entre consolidation fiscale, socialement douloureuse, et maintien et renforcement des mesures à caractère social pour en atténuer l’impact pour les plus populations les plus fragiles. A cet égard, la courageuse et nécessaire augmentation du prix du métro pour les usagers, à la veille du Ramadan, vient rappeler, s’il en était besoin, le coût social de ces mesures. On notera l’implication personnelle du Président Al Sissi pour justifier la nécessité de cette mesure.

Ce mois a aussi été marqué par la visite au Caire du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, qui a pu rencontrer les entreprises du Club de la ville durable et visiter le chantier de la station de métro Héliopolis. Il leur a appelé la priorité à donner à cette problématique et le soutien des autorités françaises dans leurs projets. Il leur a enfin indiqué qu’il souhaitait les voir se mobiliser sur le projet de Nouvelle capitale.

A tous nos lecteurs Musulmans nous souhaitons un bon Ramadan !

Bonne lecture,

Jérôme Baconin
Conseiller économique

Télécharger le n°84 (mai 2018) de la Lettre économique d’Égypte :

PDF - 1.7 Mo
Lettre économique d’Egypte - n°83 - mai 2018
(PDF - 1.7 Mo)

Dernière modification : 24/05/2018

Haut de page