Lancement d’un projet de coopération archéologique pour la mise en valeur du site de Tanis (Sân El-Hagar, Charqiya) - 16.04.2019 [ar]

Le Ministre des Antiquités, Prof. Dr. Khaled El Enani, et l’Ambassadeur de France en Égypte, M. Stéphane Romatet, ont lancé mardi 16 avril 2019 un ambitieux projet de coopération franco-égyptien pour la protection et la mise en valeur du site de Sân el-Hagar (Sharqeya), l’antique ville de Tanis.

Le site de Tanis, source : Ecole Pratique des Hautes Etudes - JPEG

Ce projet est financé par le Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères dans le cadre du « Fonds de Solidarité Prioritaire innovante » (FSPi). Il vient renforcer encore davantage la coopération qui lie la France et l’Egypte en matière d’archéologie, dont la profondeur, la densité et l’importance ont été rappelées par le Président de la République française lors de sa récente visite en Egypte.

Le projet porte sur :
• l’aménagement d’un centre d’interprétation et de facilités pour les visiteurs ;
• la restauration de la porte monumentale de Sheshonq III ;
• la restauration de nouveaux monuments (statues etc.) sur le site ;
• la protection des tombes royales contre les eaux de pluie ;
• la conservation-restauration des tombes royales ;
• l’aménagement de la nécropole royale pour les visiteurs ;
• l’installation d’une signalétique (panneaux d’information) sur le site ;
• la création de pages web donnant des informations complémentaires, des images d’archive datant de la découverte, la présentation des objets découverts dans les tombes royales, accessibles grâce à des codes QR placés sur les panneaux d’information ;
• des actions de formation et de sensibilisation au patrimoine auprès des écoles de Sân el-Hagar.

JPEG

Mené en étroite collaboration avec la Mission française des fouilles de Tanis, le projet est mis en œuvre par l’Institut français d’archéologie orientale (Ifao) et le ministère égyptien des Antiquités. Il bénéficie de l’expertise du musée du Louvre et de plusieurs institutions scientifiques françaises, notamment l’Université de Montpellier et le Centre interdisciplinaire de Conservation et Restauration du Patrimoine (CICRP), ainsi que le Fonds Khéops pour l’archéologie. Ce projet a également reçu le soutien de la Direction générale des Patrimoines du Ministère français de la Culture.

Un comité de pilotage franco-égyptien a été constitué, qui se réunira prochainement sur le site de Sân el-Hagar pour lancer officiellement les travaux, qui se poursuivront jusqu’à la fin de l’année 2020.

Comptant parmi les plus importantes découvertes de l’égyptologie, la ville de Tanis fait l’objet de fouilles françaises régulières depuis 1929. Depuis 1965, la Mission française des fouilles de Tanis est en charge de l’étude du site, qu’elle poursuit aujourd’hui sous l’égide de l’Ecole Pratique des Hautes Études (Paris) et de l’Institut français d’archéologie orientale (Le Caire).

Dernière modification : 02/05/2019

Haut de page