L’ENA d’Égypte se met en place [ar]

Le projet d’École Nationale d’Administration d’Égypte (ENAE) se met en place, avec le soutien de la France. Les 6, 7 et 8 septembre 2019, les dernières épreuves de sélection des élèves du cycle préparatoire au concours de l’ENAE ont été organisées par la National Training Academy (NTA).

Initiative du président de la République arabe d’Égypte, l’École Nationale d’Administration d’Égypte (ENAE) est conçue comme un programme de formation à l’intention de futurs cadres dirigeants de l’État égyptien, développé au sein de l’Académie nationale de formation (National Training Academy, NTA, créée par décret d’août 2017).

JPEG

Cette ambition d’établir l’ENAE a été rappelée avec force lors de la visite en Égypte du président de la République française, Emmanuel Macron, en janvier 2019.
Depuis lors et sous l’effet de cette impulsion au plus haut niveau, le projet a connu ses premiers développements.

Depuis le 22 avril 2019, date du premier comité de pilotage de l’ENA d’Égypte, la France appuie la coopération entre la NTA et l’ENA en France grâce à un financement du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) qui vise à :

- structurer la gouvernance de l’ENAE
- développer les programmes des services des études et des stages
- mettre en place un système de sélection de qualité
- appuyer les activités de recherche de l’École.

Une délégation de la NTA s’est rendue en France en juin 2019. Elle a été reçue à l’ENA à Strasbourg et à Paris, ainsi qu’à la Préfecture du Grand Est et au cabinet du Premier ministre (photo) où une unité pilote la politique de gestion des hauts fonctionnaires pour contribuer à une meilleure performance des organismes publics sous leur responsabilité.

JPEG

Les 6, 7 et 8 septembre 2019, les dernières épreuves de sélection des élèves du cycle préparatoire au concours de l’ENAE ont été organisées par la National Training Academy (NTA).

Près de 300 candidats ont ainsi été interviewés par des comités de haut niveau au sein desquels siégeaient des ministres, des membres du conseil d’administration de la NTA, des experts de haut niveau et des universitaires. D’une durée de sept mois, ce cycle, nommé Executive Presidential Leadership Program (EPLP), est ouvert aux fonctionnaires souhaitant renforcer leurs compétences managériales. Il préparera surtout les élèves aux exigences du concours de l’ENA d’Égypte.

Le cycle préparatoire qui démarrera dans les prochaines semaines bénéficiera lui aussi d’un soutien des autorités françaises, qui organiseront notamment la participation d’experts français aux cycles d’enseignement et proposeront des ateliers de formations de formateurs et des cours de français dispensés par l’IFE.

Dernière modification : 02/10/2019

Haut de page