L’Agence Française de Développement [ar]

L’Agence Française de Développement (AFD), institution financière appartenant à l’Etat, est le principal opérateur de l’aide publique française au développement. Elle travaille en étroite collaboration avec les autres institutions de développement telles que la Banque Mondiale, la BEI, la Banque Africaine de Développement, la BERD, la JICA et la KFW. Le Groupe AFD articule son activité autour de deux grands axes transversaux prioritaires : être 100% « Accords de Paris » et 100% « Lien Social ».

PNG

Le Groupe Agence Française de Développement (AFD & Proparco) a débuté ses opérations en Égypte en 2006 et a ouvert une agence au Caire en février 2007. En plus de dix ans de présence en Egypte, le Groupe AFD s’est affirmé comme un partenaire important et reconnu dans le paysage de la coopération franco-égyptienne. Dans le contexte de transition économique dans laquelle s’est engagée l’Egypte, l’AFD entend les demandes prioritaires du gouvernement égyptien d’accompagnement des réformes. L’AFD a ainsi élaboré une stratégie d’intervention, dans une perspective de développement de long-terme, pour répondre au mieux aux défis économiques et sociaux auxquels fait face actuellement le pays mais aussi pour assurer l’amélioration de la gouvernance de secteurs structurants. Notre nouveau cadre d’intervention pays pour les années 2017-2018 préparé de façon concertée avec les autorités égyptiennes a pour objectif principal d’accompagner la mise en œuvre des réformes structurelles appuyées par le FMI, tout en contribuant à l’atténuation de leurs impacts sur les populations fragiles. Les interventions de l’AFD s’organisent autour de trois axes principaux :

Objectif 1 : Développer des investissements structurants, répondant aux enjeux du climat, de la « Ville Durable » et de gestion des ressources naturelles

Les initiatives soutenues par l’AFD priorisent les projets à résonnance climat (pour exemple : soutien aux énergies renouvelables et aux programmes d’efficacité énergique -, amélioration de la gestion de la ressource en eau, développement d’un réseau de transports urbains modernes). Un appui à la mise en œuvre de réformes sectorielles structurantes est mis en place pour accompagner la promotion du concept de « Ville Durable » en Egypte auprès de l’Etat et des institutions publiques concernées : mise en place d’autorités de régulation pour le secteur gazier, pour le transport urbain (Caire et Alexandrie), soutien au programme d’efficacité énergétique (smart cities).

Objectif 2 : Soutenir le secteur privé et l’emploi via le renforcement du tissu entrepreneurial local.

L’AFD poursuit son soutien aux secteurs et initiatives privés, pourvoyeurs d’emplois, qui jouent un rôle moteur dans la croissance économique et la distribution des richesses à travers l’amélioration de la mobilité des populations et l’accès aux financements pour les MPME. La mise en place de lignes de crédit dédiées aux PME et TPE favorise l’inclusion financière et l’entreprenariat (en particulier féminin).

Objectif 3 : Renforcer les bases d’une cohésion sociale (protection sociale, santé, lutte contre les inégalités hommes-femmes, formation professionnelle).

Afin d’atténuer les effets des réformes économiques en cours sur les populations affectées, l’AFD déploie ses efforts dans le renforcement des secteurs de la santé et de la protection sociale tant au niveau du système de soins de santé primaire afin d’améliorer l’accès et la qualité de l’offre de soins qu’au niveau de la gouvernance de la protection sociale pour une mise en œuvre plus équitable et efficace des programmes d’assistance et d’assurance sociale.

En Egypte, l’AFD intervient essentiellement sous forme de (i) financements bonifiés pour des projets/investissements publiques, couplés à des subventions pour assistance technique, renforcement de capacités des maitrise d’ouvrage, primes d’investissement et de (ii) Prêts de politique publique sectorielle couplés à des subventions d’appuis au développement du secteur (gouvernance, réformes,…). Elle a également recours, dans le cadre de la politique de voisinage de l’Union Européenne, à des subventions européennes qui lui sont déléguées pour proposer des mixages prêts-dons à ses contreparties. L’AFD dispose aussi de plusieurs instruments en subvention pour réaliser des études de faisabilité, proposer des renforcements de capacités aux institutions publiques et d‘expertise française sur des thématiques sélectionnés par l’Etat Egyptien.

La principale contrepartie de l’AFD en Egypte reste l’Etat égyptien. L’AFD travaille ainsi en étroite collaboration avec le ministère de l’Investissement et de la Coopération Internationale, les ministères techniques et les gouvernorats concernés. Elle continue à suivre l’exécution financière de ses concours avec la Banque Centrale d’Egypte agissant pour le compte de la République Arabe d’Egypte. L’AFD réalise aussi des opérations de financement direct auprès des entreprises ou banques publiques sous forme de prêts ou de lignes de crédit.

Proparco, la filiale de l’AFD dédiée à la promotion du secteur privé, est très active en Egypte et accompagne en prêts ou en fonds propres les entreprises, banques et fonds d’investissement privés. L’AFD finance de manière plus ponctuelle des initiatives d’ONG françaises (IECD, Batik International, SAMU International) qui travaillent sur le terrain auprès de populations défavorisées ou négligées et dont les projets s’intègrent à l’action sectorielle du groupe AFD, permettant la création d’écosystème pérenne.

Les autorisations nettes du groupe AFD en Egypte avoisinent un total de plus de EUR 2 Mds à la date du 30 juin 2018 réparties principalement sur les secteurs de l’Energie (en particulier les Energies renouvelables)j des Transports, de l’Eau/Assainissement, des PMEs, de l’Agriculture et de la Santé/protection sociale.

Contacts :
Directeur d’agence : M. Fabio GRAZI

Directrice Adjointe : Mme Gaelle LETILLY

Communication : Mme Maha NABIL
Courriel : nabilm@afd.fr

Dernière modification : 31/07/2018

Haut de page