Egypte/déclaration du porte-parole du Quai d’Orsay (05 février 19) [ar]

Q : Plusieurs amendements à la constitution égyptienne présentés par des députés pourraient permettre au président Sissi de se maintenir au pouvoir pendant douze années après la fin de son actuel mandat en 2022 tout en renforçant son contrôle sur l’appareil judiciaire. Comment voyez-vous ces amendements dans le contexte de l’évolution démocratique égyptienne ?

R : Nous comprenons qu’un débat est en cours au parlement égyptien. Nous y sommes attentifs.

PNG

Dernière modification : 05/02/2019

Haut de page